13 contrats doctoraux sur le thème Reviving shrinking cities

Voici un appel d’offre pour 13 bourses de thèse sur la thématique des villes en décroissance. Toutes les bourses sont en co-direction internationales – bourses Marie Sklodowska-Curie (MSCA) PhD pour des Early Stage Researchers (ESR) –

Le programme lauréat ITN – Innovative Training Network – s’intitule : “Reviving shrinking cities – innovative paths and perspectives towards livability for shrinking cities in Europe” (RE-CITY-ITN), avec comme référent le département International Planning Systems (IPS) de l’University de Kaiserslautern.

Les doctorants seront accueillis par les universités appartenant au programme RE-CITY-ITN : Technische Universität Kaiserslautern (TUK), Cambridge Architectural Research (CAR), École Normale Supérieure Paris (ENS), Spatial Foresight (SPF), TU Dortmund University (TUDO), University of Amsterdam (UVA), University of Porto (UPT) Adam Mickiewicz University Poznan (AMU) and University of Guadalajara (UDG).

Les conditions financières sont exceptionnelles (salaire de postdoc, avec frais de mobilité pris en charge, etc…) auxquelles s’ajoute le fait que le jury international a classé ce projet : 1er sur plus de 1300 demandes déposées. Le programme comporte de nombreux workshops/ Ateliers de formation doctorale, de multiples mobilités et échanges internationaux, en universités comme en entreprises, bref une cohorte de 13 doctorants qui vont se rencontrer, avancer ensemble, sous la bienveillance des enseignants-chercheurs qui ont monté ce projet pour eux.

Date limite pour postuler : 15 octobre 2018.
La responsable de ce programme à l’ENS est Emmanuele SABOT. Contact : emmanuele.sabot@ens.fr

Contrat doctoral fléché 2019-2022 en partenariat avec l’Ecole Française à Rome

Dans le cadre du soutien apporté aux actions de coopération internationale, le MESRI flèche chaque année cinq contrats doctoraux en partenariat entre une ED et une des cinq Écoles françaises à l’étranger : École française d’Athènes, École française de Rome,
Institut français d’archéologie orientale, École française d’Extrême-Orient, Casa de Velázquez (École des hautes études hispaniques).
Les dossiers de candidatures devront parvenir directement à celle des EFE concernée. Ils doivent comporter :

– un projet de thèse de cinq pages au maximum ;
– le CV du candidat pressenti pour entreprendre cette recherche ;
– une lettre de présentation du ou des directeur(s) de thèse pressenti(s) ;
– l’avis du directeur de l’ED.

Cette proposition concerne uniquement les étudiants qui ne sont pas déjà inscrits en thèse au cours de la présente année universitaire (2018-2019).

L’École française de Rome a vocation à accueillir des doctorants préparant une thèse dans les champs disciplinaires qui relèvent de sa sphère de compétence telle qu’elle est définie dans le décret du 10 février 2011 relatif aux écoles françaises à l’étranger. Elle « développe à Rome et en Italie, au Maghreb et dans les pays du Sud-Est européen proches de la mer Adriatique des recherches dans le domaine de l’archéologie, de l’histoire et des autres sciences humaines et sociales, de la Préhistoire à nos jours ». En outre, sa situation particulière dans une capitale de rayonnement mondial depuis plus de 2000 ans, à travers l’empire romain puis la papauté, la rend également apte à accueillir de jeunes chercheurs travaillant sur d’autres sphères du globe (de l’Asie aux Amériques, en passant par l’Afrique) dont une partie des terrains et des sources sont situés en Italie. Les recherches qu’elle mène en archéologie la prédisposent enfin à l’accueil de doctorants travaillant dans des disciplines dialoguant avec l’archéologie (sciences de la terre, physique…).

L’EFR est donc prête à recevoir à compter de septembre 2019, en convention avec une ED, un doctorant travaillant en archéologie, histoire ou sciences sociales dont le projet s’inscrirait dans ce cadre. Nous nous permettons de souligner, car la tradition dans ce domaine est plus récente, que l’EFR a aussi vocation à favoriser les recherches
en sciences sociales et examinera donc avec un égal intérêt les dossiers qui relèveraient des disciplines comprises dans ce champ. Dans tous les cas, il faut que le dossier manifeste la nécessité d’une présence du doctorant à Rome, en Italie ou dans les pays du Maghreb et de la façade adriatique des Balkans pour mener à bien tout ou partie de ses
recherches.

Les documents de candidature pour l’EFR devront être envoyés jusqu’au 30 avril 2019 à 15 h (heure de Rome), via le formulaire en ligne accessible à l’adresse suivante :
https://candidatures.efrome.it/contrat_doctoral_fleche_2019_2022.
Les résultats seront transmis dans la première quinzaine de juin, soit avant la réunion des conseils des ED pour l’attribution des contrats ministériels.

Campagne Nationale Doctorat Handicap 2019

La date limite de dépôt des dossiers est fixée à mercredi 7 mai 2019.

Documents joints :

Contact : CATHERINE JOBIN
DGESIP DGRI – SDPST- A1-2
Sous-direction du pilotage stratégique et des territoires
Ministère de l’Education nationale de l’Enseignement supérieur et de
la Recherche
1 rue Descartes, 75231 Paris Cedex 05
catherine.jobin@recherche.gouv.fr
Tél +33 (0)1 55 55 98 38

1000 doctorants pour le territoire

La plateforme web https://1000doctorants.hesam.eu permet de mettre en relation des acteurs publics ou associatifs avec des directeurs de thèse et des futurs doctorants, sur la base d’annonces, de manifestations d’intérêt sur un sujet pouvant faire l’objet d’une thèse financée grâce au dispositif Cifre. L’acteur public ou associatif dépose une offre dans laquelle il présente son territoire et le grand défi sur lequel il lui semblerait pertinent de recruter un doctorant Cifre. Sur cette base le futur doctorant et le directeur de thèse peuvent contacter l’auteur de l’annonce. Le trio d’acteurs nécessaires au dépôt d’un dossier Cifre est réuni. L’acteur public associatif, le futur doctorant et son directeur de thèse n’ont plus qu’à se rencontrer et à co-construire leur projet de recherche avant de déposer une demande de Cifre sur cifre.anrt.asso.fr. À noter que l’offre peut également venir du futur doctorant ou du chercheur habilité à diriger des recherches.