Accueil > FAQ > F.A.Q. des encadrantes

F.A.Q. des encadrantes

Afin de faciliter la lecture du présent document, nous avons décidé d’employer le féminin comme genre neutre.

F.A.Q. des ENCADRANTES

Comité de suivi individuel

 
Un comité de suivi de thèse individuel est-il obligatoire ?
 

Oui, il est obligatoire qu’il existe un comité de suivi de thèse pour chaque doctorante. Celui-ci doit être déclaré à l’ED 540 et approuvé.

La réunion du comité est obligatoire lors de la deuxième année d’inscription en doctorat, car il conditionne la réinscription en 3ème année.

 
Quand et comment le déclarer ?

 

Il doit être déclaré par courrier, signé par la doctorante et la directrice de thèse, et transmis à l’ED 540 avant le 1er février de la première année d’inscription.

La composition du jury est définitive (des modifications exceptionnelles et dûment motivées peuvent être accordées par l’ED 540 en cours de doctorat).

 
Quelle est sa composition ?

 

Le CSI est composé d’au moins deux et d’au plus trois personnalités. Au moins une d’entre elles est titulaire d’une HDR ou d’un rang assimilé au rang professoral, et au moins une d’entre elles est extérieure à l’unité de recherche de la doctorante et de la directrice de thèse. Une personnalité titulaire d’une HDR ou d’un rang assimilé au rang professoral est explicitement désignée pour assurer la présidence du CSI.

 
Quand doit-il se réunir ?

 

Une fois par an, au cours du 3ème trimestre, jusqu’au 1er juin.

Cette réunion est facultative lors de la 1ère année de doctorat, et obligatoire à partir de la 2ème année.

 
La directrice de thèse peut-elle être membre du CSI ?

 

La directrice de thèse n’est pas membre du CSI ; il en est de même d’éventuelles co-directrices ou co-encadrantes.
Les membres du CSI peuvent-ils faire partie du jury de soutenance ?

Oui, les membres du CSI peuvent être examinateurs et rapporteurs du jury de thèse, la phrase « les rapporteurs n’ont pas d’implication dans le travail du doctorant » (Arrêté du 25 mai 2016, art. 17) s’entendant au sens de publications co-signées.
Qui doit fixer la date du CSI ?

Il appartient à la présidente du CSI d’organiser la tenue de ses réunions (par visioconférence si nécessaire). La directrice de thèse s’engage quant à elle à rappeler au comité qu’il doit se réunir entre le 1er avril et le 1er juin.

L’ED ne se charge pas de cette organisation.
Quels points doivent-ils être abordés lors du CSI, et comment en consigner les discussions ?

Le CSI a pour fonction de s’assurer et de promouvoir le bon déroulement du doctorat. À cet effet, les points à aborder sont laissés à la libre appréciation de la présidente du comité et à ses membres, en fonction du cas particulier et du rapport d’avancement des travaux transmis préalablement par la doctorante.

À l’issue de la réunion annuelle, un document « bilan » doit être transmis à l’ED 540, présentant les points saillants de la discussion. Il peut être imprimé à partir du Règlement intérieur de l’ED 540 (p. 17-18) : http://www.ed540.ens.fr/IMG/pdf/ed540_re_glement_inte_rieur_final.pdf

 
Composition du jury de soutenance

Quelles sont les modalités de composition des jurys de soutenance ?

Conformément à l’arrêté du 25 mai 2016 :

 « Le jury est composé de 4 à 8 membres dont la moitié au moins est composée de personnalités françaises ou étrangères extérieures à [l’ED 540] et à l’établissement d’inscription du doctorant et choisies en raison de leur compétence scientifique ou professionnelle dans le champ de recherche concerné »,
 « Sa composition doit permettre une représentation équilibrée des femmes et des hommes »,
 « La moitié du jury au moins doit être composée de professeurs ou assimilés » « ou d’enseignants de rang équivalent qui ne dépendent pas du ministère chargé de l’enseignement supérieur »,
 « les membres du jury désignent parmi eux un président et, le cas échéant, un rapporteur de soutenance. Le président doit être un professeur ou assimilé ou enseignant de rang équivalent ».

Et quelles sont-elles pour un jury de soutenance de doctorat en co-tutelle ?

Le jury de soutenance est constitué à parité de membres des deux pays concernés, comprend au moins quatre membres (y compris les deux directeurs ou directrices de thèse), et au plus huit membres, dont des membres extérieurs aux deux établissements de co-tutelle.

 
Nombre de doctorantes

Y a-t-il un nombre de maximal de doctorantes encadrées ?

Suite aux délibérations du Conseil scientifique de l’ED 540 du 7 juillet 2016, une directrice de recherche ne peut diriger plus de 10 doctorants, quel que soit le taux d’encadrement.

 
Changement d’établissement d’affiliation

Que se passe-t-il si je change d’établissement ou d’unité de recherche ? Mes doctorantes restent-elles inscrites dans leur établissement ou unité d’origine ?

Tout dépend de la situation administrative de la doctorante vis-à-vis de l’ENS :

 si la doctorante bénéficie d’un contrat doctoral, elle reste affiliée à l’ENS,
 si la doctorante ne bénéficie pas d’un contrat doctoral, elle peut choisir de suivre sa directrice de thèse dans son nouvel établissement.

Cette procédure, nommée « transfert », nécessite pour être effective, de remplir un formulaire dédié pour que l’inscription dans le nouvel établissement ne soit pas considérée comme une nouvelle inscription en première année de thèse.
Affiliations aux unités de recherche
Quelles sont les unités de recherche de l’ED 540 ?

La liste des unités de recherche affiliées à l’ED 540 est consultable à l’adresse suivante :

http://www.ed540.ens.fr/presentation/article/equipes